Pas de commentaire

Dans certaines villes, le neuf est devenu moins cher que l’ancien en immobilier

Dans certaines villes, le neuf est devenu moins cher que l’ancien en immobilier

Acquérir un bien dans l’immobilier neuf devient moins cher qu’acheter dans l’ancien dans certaines villes d’Île-de-France. Utopie ou réalité ? C’est le moment d’investir.

 

Vous souhaitez acquérir un bien, mais vous hésitez entre l’immobilier neuf et l’ancien ? Le prix du premier vous freine, tandis que le charme du second vous fait craindre des coûts de rénovation importants ? Dans plusieurs villes d’Île-de-France, certains logements neufs reviennent moins chers que l’ancien. Découvrez les explications de ce phénomène et les agglomérations de plus de 50 000 habitants où il fait bon devenir propriétaire dans le neuf.

Pourquoi les prix dans l’ancien rattrapent peu à peu ceux du neuf dans certaines villes ?

Le prix de vente d’un appartement neuf est généralement 20 à 25 % plus élevé que dans une construction ancienne. Toutefois, avec la hausse des prix de l’immobilier dans de nombreuses grandes villes de France, l’écart entre les deux types d’acquisition tend à se réduire.

Ce phénomène s’explique par la rareté des biens existants face à une demande croissante. Les prix grimpent sans arrêter les acheteurs avides d’un emplacement de choix.

L’immobilier neuf se développe sur des terrains acquis il y a quelques années. Les promoteurs ne répercutent pas la pression des prix actuels sur ceux des biens à vendre, mais seulement les coûts initiaux d’acquisition.

La combinaison de ces facteurs occasionne un coût de revient réduit de l’habitat neuf par rapport à l’immobilier ancien.

C’est notamment le cas pour l’achat d’un appartement neuf à Asnières-sur-Seine, à Créteil ou encore à Bondy. Dans ces agglomérations d’Île-de-France, les prix de l’ancien ont bondi de près de 20 % en un an. Les prix du neuf, bien qu’aussi en augmentation (+9 %), deviennent de plus en plus attractifs.

Pourquoi préférer l’immobilier neuf ?

Même si vous appréciez le charme des vieilles bâtisses, la rentabilité et le confort des logements neufs restent indiscutables.

Une configuration moderne

Un appartement acheté neuf ou sur plan répond en tous points à vos attentes. Vous n’avez pas à vous adapter à lui, comme c’est souvent le cas dans l’ancien.

La configuration des pièces correspond aux modes de vie actuels avec des espaces ouverts, lumineux et fonctionnels. La plupart des logements neufs disposent d’une terrasse ou au moins d’un balcon.

Aucun travaux à prévoir

Acheter neuf signifie qu’il n’y a aucun travaux à prévoir avant plusieurs années. Vous n’avez pas à vous soucier de savoir si le ravalement de la façade ou la rénovation de la cage d’escalier sera voté à la prochaine assemblée générale.

C’est encore plus vrai pour les équipements individuels coûteux tels qu’une chaudière. Neuve, vous pouvez espérer la garder au moins 10 à 15 ans avant de supporter les premières grosses réparations.

Une garantie décennale confortable

La garantie décennale qui couvre tous les biens neufs vous offre une assurance supplémentaire. Si un équipement ou un élément du bâti venait à nécessiter une réparation dans les 10 ans à venir, la décennale prendrait en charge tous les frais inhérents.

Des normes constructives et énergétiques récentes

L’immobilier neuf est conçu de façon à répondre aux normes constructives et énergétiques actuelles : isolation thermique et acoustique, équipements techniques économes, domotique, etc. Vous bénéficiez des derniers standards de la construction immobilière

Des frais de notaires réduits

Les frais de notaires sur les biens neufs jamais habités sont compris entre 2 et 3 %, contre 8 % pour un logement ancien. Ainsi, la transaction sur un appartement neuf vous coûte 3 fois moins cher que sur un bien ancien !

Acheter un logement neuf en région frontalière Genevoise représente sans conteste un investissement rentable et moins onéreux que dans l’ancien.