Pas de commentaire

Les avantages du neuf

Les avantages du neuf


Wayne Home Investments vous propose beaucoup de produits immobiliers, mais nos previligeons le neuf….. Et en quelques mots en vous explique le pourquoi:

Vous souhaitez acheter votre résidence principale, mais vous hésitez entre acheter dans le neuf ou dans l’ancien ? Découvrez les avantages du neuf :

De nombreuses garanties s’offrent à vous :

  • La garantie de bon fonctionnement ou la garantie biennale : Elle porte sur les éléments démontables du bien tels que radiateurs, prises…
    Elle court pour deux ans à compter de la date de réception des travaux.
  • La garantie décennale : Elle protège contre les dommages éventuels pouvant fragiliser la construction et la rendre non habitable, qui rend impropre à destination tels que des problèmes de toitures par exemple.
    Elle court pour 10 ans à compter de la date de réception des travaux.

DES FRAIS ET DES CHARGES INCOMPARABLES À L’ANCIEN :

Choisir un logement neuf permet une acquisition d’un bien conforme aux normes en vigueur, comme celles d’isolation phonique et thermique très rigoureuses qui permettent de garantir à l’acquéreur une réduction non négligeable des dépenses énergétiques.

Egalement le choix des matériaux qui entraîne une différence avec l’ancien, en effet, cela procure une meilleure isolation et une baisse des pertes d’énergie.

De plus, les frais de notaire pour un logement neuf demeurent moins élevés que pour un logement ancien. Ils représentent environ 2 à 3% du prix du logement neuf, tandis que pour un logement ancien ils sont entre 7 et 8%.

Pas de commentaire

Expulsion pour impayé de loyer : les règles vont changer

En cours d’examen au Parlement, la loi sur le logement va modifier la procédure de résiliation du bail liée aux impayés de loyer.

En cas d’impayé de loyer, la procédure peut mener jusqu’à l’expulsion du locataire. Le ministère du logement estime que 160 000 décisions d’expulsion sont prises chaque année et que leur nombre a augmenté de 75 % depuis 1999. Pour la seule la métropole du Grand Paris, 24 000 décisions d’expulsion ont été prises en 2016, selon l’Agence nationale d’information sur le logement (ANIL).
Les conséquences sont souvent graves pour les ménages expulsés, mais la situation est aussi préjudiciable aux propriétaires des logements concernés. Afin de récupérer les sommes dues et leur logement, ces derniers s’engagent dans une procédure longue et complexe.

Lire aussi : Fin de la trêve hivernale : 15 000 expulsions par la force, en hausse de 50 % depuis 2013

Après une mise en demeure de payer le loyer, puis un commandement de payer accompagné d’un signalement à la Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives (CCAPEx), le propriétaire bailleur doit assigner le locataire devant le juge d’instance.

Pas de commentaire

Crédit immobilier : en changeant d’assurance, il est possible d’alléger ses mensualités

Réduire sa mensualité d’emprunt immobilier d’un montant pouvant atteindre160 euros par mois peut sembler alléchant ! Pour en bénéficier, il faut renégocier le taux de son assurance de prêt immobilier, une possibilité qui est offerte depuis le 1er janvier 20018, cependant peu d’emprunteurs en profitent.

Rappelons que lorsqu’un particulier emprunte pour acheter un logement, la banque lui demande de souscrire une assurance couvrant le prêt en cas de décès ou d’invalidité. Or, le coût de cette assurance s’ajoute aux mensualités du crédit immobilier et représente des sommes non négligeables.

Dans son observatoire 2017, l’agence de conseil en assurance Banque Assurance Optimisation (BAO) indique que pour un capital emprunté de 150 000 euros à 1,5 % sur 20 ans, la mensualité de l’assurance se situe entre 65 et 164 euros par mois.

Economie moyenne de 2 500 euros

Pendant des années, les banques ne laissaient pas aux emprunteurs la possibilité de choisir leur assurance. Mais la lutte d’associations de consommateurs et la loi relative à la consommation de 2014, les y ont obligées. Depuis le 1er janvier 2018, il est même possible de changer d’assurance chaque année et de bénéficier d’un tarif beaucoup plus intéressant que celui obtenu par l’intermédiaire de la banque. La Banque de France estime que l’économie moyenne pourrait être de 2 500 euros par emprunteur sur la durée du prêt.

fr_FR
pt_PT fr_FR