Aucun commentaire

Comment est calculé le taux de prêt immobilier ?

Calcul taux immo : le Taux annuel effectif global (TAEG)

Après avoir réalisé plusieurs simulations de prêt, vous devez comparer les offres en étudiant le coût total du crédit, soit son TAEG. Si le taux d’intérêt de l’emprunt immobilier correspond au montant de la rémunération de l’organisme prêteur, le TAEG vous permet de prendre en compte l’intégralité des frais et ainsi de calculer l’échéance mensuelle que vous allez devoir verser à la banque.

Le profil de l’emprunteur est une variable qui influe directement sur le calcul du taux d’emprunt immobilier. Votre âge, votre situation professionnelle et personnelle, votre niveau de revenus et l’épargne dont vous disposez sont analysés et font évoluer le taux proposé à la hausse ou à la baisse.

Les frais de garantie, l’assurance de prêt, les frais de dossier et de gestion de compte viennent également s’ajouter au taux d’intérêt et constituent des montants qui peuvent peser lourd dans la balance. Ainsi, une banque qui propose un taux d’intérêt attractif peut, après ajout de tous les frais liés à l’emprunt, finalement ne pas être la plus intéressante.

Le choix du taux d’intérêt : fixe ou variable

Pour le calcul du taux de votre prêt immobilier, un autre élément à prendre en compte est le choix entre taux fixe et variable. Un taux fixe vous assure une régularité du montant des mensualités : le taux d’intérêt de votre emprunt est fixé à la signature et ne change pas sur toute la durée du prêt.

Un prêt immobilier à taux variable est un crédit dont le taux d’intérêt varie à la hausse ou à la baisse. Sa révision est annuelle et permet, si les taux baissent, la diminution de votre mensualité. À l’inverse, si les taux augmentent, votre mensualité sera revue à la hausse. Pour limiter ce risque, les banques peuvent vous proposer des prêts à taux capés, qui limitent la fluctuation des taux par un plafond.

Pour déterminer le meilleur taux d’un prêt immobilier, prenez soin de comparer des offres de prêts de durées identiques et de prendre en compte le TAEG plutôt que le taux d’intérêt.

Pour financer son projet immobilier, le mieux est d’être accompagné par un professionnel. Les conseillers en financement Wayne Home Investments étudient votre profil, vous guident dans vos démarches et sélectionnent pour vous les meilleures offres auprès des banques.

Aucun commentaire

Crédits immobiliers : c’est LE moment pour investir !

L’année 2019 qui est achevée à été marquée par des taux de crédits immobiliers historiquement bas, enchaînant les records ces derniers mois. Une aubaine pour les futurs acquéreurs en  2020.

1,12 ! C’est le taux d’intérêt moyen des crédits immobiliers observé en novembre, d’après un communiqué de l’observatoire Crédit Logement/CSA*. Il s’agit d’un nouveau record cette année, après le taux de 1,13% enregistré le mois précédent. Ces résultats sont le fruit d’une tendance baissière de fond impulsée par la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Ces indicateurs montrent qu’il n’a jamais été aussi facile d’emprunter et de financer l’achat d’un logement, malgré la hausse des prix. Pour preuve, les taux sont six fois moins élevés que ceux pratiqués au début des années 2000. Théoriquement, il est donc possible de gagner du pouvoir d’achat en empruntant.

S’il est difficile de prédire de quoi sera fait l’avenir – les taux se sont stabilisés ces 6 derniers mois –, cette période est largement propice aux ménages souhaitant acquérir un appartement ou une maison. D’autant que la durée d’emprunt continue de progresser, atteignant 252 mois pour l’accession dans le neuf. Et que les dispositifs tels que le Pinel et le Prêt à taux zéro (PTZ) sont toujours d’actualité, malgré quelques incertitudes quant à leur maintien en l’état. À bon entendeur…

Aucun commentaire

Crédit immobilier : en changeant d’assurance, il est possible d’alléger ses mensualités

Réduire sa mensualité d’emprunt immobilier d’un montant pouvant atteindre160 euros par mois peut sembler alléchant ! Pour en bénéficier, il faut renégocier le taux de son assurance de prêt immobilier, une possibilité qui est offerte depuis le 1er janvier 20018, cependant peu d’emprunteurs en profitent.

Rappelons que lorsqu’un particulier emprunte pour acheter un logement, la banque lui demande de souscrire une assurance couvrant le prêt en cas de décès ou d’invalidité. Or, le coût de cette assurance s’ajoute aux mensualités du crédit immobilier et représente des sommes non négligeables.

Dans son observatoire 2017, l’agence de conseil en assurance Banque Assurance Optimisation (BAO) indique que pour un capital emprunté de 150 000 euros à 1,5 % sur 20 ans, la mensualité de l’assurance se situe entre 65 et 164 euros par mois.

Economie moyenne de 2 500 euros

Pendant des années, les banques ne laissaient pas aux emprunteurs la possibilité de choisir leur assurance. Mais la lutte d’associations de consommateurs et la loi relative à la consommation de 2014, les y ont obligées. Depuis le 1er janvier 2018, il est même possible de changer d’assurance chaque année et de bénéficier d’un tarif beaucoup plus intéressant que celui obtenu par l’intermédiaire de la banque. La Banque de France estime que l’économie moyenne pourrait être de 2 500 euros par emprunteur sur la durée du prêt.